img45b37e01ba3ad

Fibre Optique: L'Arcep donne le coup d'envoi

L'autorité de régulation des télécoms autorise chaque opérateur à installer son propre réseau au sein d'un même foyer. Une opération qui profite au consommateur...

Il sera désormais plus facile pour un particulier de changer d’opérateur Internet. Lundi, l'autorité de régulation des télécoms (Arcep) a en effet autorisé les opérateurs du secteur à installer plusieurs fibres optiques par logement dans les grandes villes. Une victoire pour les concurrents de France Télécom (Orange), qui veillait jalousement sur son monopole.
 
Concrètement, tout opérateur (Free, Orange, SFR…) pourra demander de «disposer d’une fibre supplémentaire pour chaque logement», avec une limite de «4 fibres en tout». Par exemple, dans un immeuble où Orange est choisi par la co-propriété pour installer le réseau, Iliad (Free) ou SFR seront en droit de réclamer une fibre qui leur sera dédiée par foyer. Seule condition: assumer le coût des travaux et financer une partie des équipements communs. Un «surcoût de 5%» estimé «entre 3 et 4 milliards d'euros» selon le président de l'Arcep, Jean-Ludovic Silicani. Un boîtier avec plusieurs prises sera installé dans chaque appartement. Les abonnés pourront ainsi changer plus facilement d'opérateur.
 
Cette décision concerne pour le moment 148 communes, situées dans des zones de grandes agglomérations (Paris, Lille, Nantes, Tours, Marseille, Lyon…), soit 5,16 millions de foyers.  Le projet de l'Arcep devrait entrer en vigueur à l'automne, après consultation de l'Autorité de la concurrence et de la Commission européenne. L’Arcep planchera ensuite, d’ici la fin de l’année, sur le déploiement de la fibre optique dans les zones moins denses

!
 <<